Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CAT carrefour Meylan

Le conseil de prud'hommes d'Angers (Maine-et-Loire) a condamné lundi trois hypermarchés Carrefour -deux à Angers, un à Cholet- à verser 500 euros d'indemnité de réparation à 35 employés au titre de la rémunération de leur temps de pause, a-t-on appris auprès de l'avocat des salariés, Me Bertrand Salquain.

Les conseillers prud'homaux ont également condamné les trois magasins à inscrire les temps réels de pause sur les bulletins de salaire à compter du 1er janvier 2013.

Cette décision s'inscrit dans un très long conflit qui oppose un peu partout en France le groupe Carrefour au syndicat sur la question de la prise en compte du temps de pause dans la rémunération. IL conteste le mode de calcul adopté par l'enseigne, trop défavorable selon elle aux salariés, et revendique l'isolement, sur les bulletins de salaire, de la rémunération effective de ce temps de pause.

10 euros par mois pour le nettoyage des tenues de travail

«Pour 30 minutes de pause accordées après 7 heures de travail consécutif, nous ne sommes payés que 21 minutes», détaille Jacques Cady, secrétaire du syndicat CFDT des services du Maine-et-Loire.

Le conseil des prud'hommes d'Angers a condamné par ailleurs Carrefour à verser 10 euros brut par mois et par salarié, pour le nettoyage des tenues de travail avec effet rétroactif au 1er janvier 2007. Cette somme est doublement supérieure à l'indemnité négociée en début d'année au sein du groupe de distribution, avec le syndicat FO et la CGC, a indiqué la CFDT.

LeParisien.fr

Commenter cet article