Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etait présent à la réunion : CAT, CGT et FO.

 Information et consultation des membres du comité d’établissement sur le projet du bilan social 2012.

La CAT fait les remarques suivantes :

Un effectif mensuel moyen de l’année en régression de 29 salariés par rapport à 2011.

Un effectif mensuel moyen temps complet en régression de 22 salariés par rapport à 2011.

Le nombre de salariés d’entreprise extérieure est en régression de 7 salariés par rapport à 2011.

Le nombre de stagiaires écoles est en régression de 25 salariés par rapport à 2011.

49,70% de l’effectif est niveau 2. 25% de l’effectif est à temps partiel.

Les embauches au cours de l’année 2012 sont en régression de 32 salariés par rapport à 2011.

Les départs y compris mutation sont étales par rapport à 2011.

23 démissions pour l’année 2012 en progression de 5 par rapport à 2011.

122 embauches sur 2012, 154 départs sur 2012 soit un différentiel de 32 salariés en moins.

19 salariés ont été promus soit 4% de l’effectif mensuel moyen, contre 24 en 2011. Politique promotionnel faible dans un établissement de notre taille.

Aucune embauche de travailleur handicapé sur 2012. 40 travailleurs handicapés pour l’année 2012 contre 38 en 2011. 1 personne reconnu handicapé suite à un accident dans l’établissement.

144 salariés formation ont été réalisés sur 2012.

Le nombre de jours d’absence est en régression de 877 jours, le nombre de jours travaillés est en régression de 5922 jours. Par contre le nombre de jour d’absence pour maladie est en augmentation de 277 jours.

Le nombre d’arrêt maladie est en régression (- 26), par contre le nombre de jours calendaires d’arrêt maladie est en progression (+ 473 jours).

La masse salariale hommes et femmes est en régression.

La rémunération mensuelle hommes progresse de 38€, mais le montant des primes régresse de 24,17€.

La rémunération mensuelle femmes progresse de 45€, le montant des primes progresse de 12,31€.

Le pourcentage des primes pour les cadres représentent 17% alors que pour le collège employé seulement 11%.

306 salariés ont un salaire annuel compris entre 7622 € et + 30490 €pour un effectif de mensuel moyen de 513 salariés.

Le rapport entre la moyenne des rémunérations des 10% des salariés touchant les rémunérations les plus élevés et celle correspondant au 10% des moins élevés est de 3,40 en régression de 0,42.

Le montant des rémunérations variable vendeurs produits et services a régressé de 25996€

Les frais de personnel régresse 757K€, le chiffre d’affaire régresse de 4328K€. Les frais de personnel par rapport au chiffre d’affaire hors taxe est de 9,79% en régression de 0,18.

Une régression de 14 accidents du travail avec arrêt soit 519 joursen moins.

Le nombre de visite médical par la médecine du travail est en baisse de 109 visites.

Les dépenses pour la formation sont en régression de 49K€.

La CAT s’étonne que l’on ait à se prononcer pour ou contre un bilan social. Celui-ci démontre, au travers des éléments présentés, la dégradation des conditions de travail subies par les salariés. Par rapport au temps partiel imposé à l’embauche ou au salaire qui n’évolue pas comme il le devrait et qui ne répond pas aux besoins pour vivre des employés, rappelons qu’un nouveau embauché perçoit 1100€ pour vivre, que les temps complet ainsi que les temps partiels régressent, une politique promotionnel faible dans un établissement de notre taille, une augmentation de la rémunération mensuelle quasiment nul, une baisse de nos primes (intéressement et participation),

On ne peut approuver un bilan social qui est le reflet d’une politique sociale qui se dégrade à Carrefour du à une dégradation permanente des conditions de travail induite par les effectifs non remplacés et la réduction des heures travaillées,

La CAT précise que si le vote avait porté sur la présentation, elle aurait voté favorablement, car celle-ci s’améliore au fil des ans, mais que son contenu ne peut recevoir qu’un vote défavorable.

FO donne un avis favorable.

Vos élus CAT au comité d’établissement : Eric, Corinne, Isabelle.

Commenter cet article