Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CAT carrefour Meylan

Etaient présents à la réunion : CAT, CFTC, FO.

Ä Approbation du procès verbal de la réunion du 16 septembre 2015.

La CAT approuve le procès-verbal de la réunion du 16 septembre 2015.

ÄApprobation du procès-verbal de la réunion ordinaire et extraordinaire du 13 aout 2015.

La CAT approuve le procès-verbal de la réunion du ordinaire et extraordinaire du 13 aout 2015.

ÄRésultats économiques.

Le chiffre d’affaire sur le mois de septembre est de 15581.9K€ en régression de 2.7%. Au cumul un chiffre d’affaire de 131853.8K€ en régression de 3.1%

Les frais de personnel sur le mois de septembre sont de 1492.1K€ en progression de 5.4%. Au cumul les frais de personnel sont de 13425.3K€ en progression de 3.9%.

Intéressement : 0.20% CA HT, 180€ parcours client, 10€ CA HT SDV

La C.A.T constate que malgré un chiffre d’affaire en baisse, le nombre de débit ainsi que le panier moyen sont en légère hausse. De plus un niveau 1A touche 0.05 de l’heure de plus que le SMIC.

ÄAttributions professionnelles

526 personnes forment l’effectif à fin septembre. Cet effectif est composé de 244 femmes et de 282 hommes. Il se décompose de la manière suivante : 33 cadres, 1 agent de maîtrise, 492 employés dont 359 temps complets et 132 temps partiels, ce qui représente 460 CDI et 32 CDD.

La C.A.T sur la partie attributions professionnelles constate :

Un effectif en progression de 10 salariés par rapport à septembre 2014.

Au niveau des heures magasin, une progression de 2740 heures travaillées sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014. Et au cumul une progression de 5797 heures.

Au niveau des heures au service caisse, une régression de 446 heures travaillées sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014. Et au cumul une régression de 2861 heures.

Au niveau des heures au service sécurité, une régression de 35 heures travaillées sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014.

Les heures complémentaires progressent de 186 heures sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014 et au cumul progresse de 1868 heures.

Les heures de modulation régressent de 213 heures sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014 et au cumul régressent de 3939 heures.

Les heures supplémentaires à 25% progressent de 9 heures sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014 et progressent de 12 heures au cumul

Les heures de supplémentaires à 50% régressent de 1 heure sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014 et au cumul progressent de 43 heures.

Les heures de nuit régressent de 62 heures sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014, et au cumul progressent de 1065 heures.

Les heures d’absences régressent de 980 heures sur le mois de septembre 2015 par rapport à septembre 2014, et au cumul régressent de 2748 heures.

Le total accident de travail et trajet sur le mois de septembre régresse de 72.75%.Au cumul le total des accidents régresse de 35.53% par rapport à 2014.

Le total de la maladie longue et courte durée régresse de 10.11% sur le mois de septembre. Au cumul le total maladie régresse de 0,57 % par rapport à 2014.

La maladie de courte durée sur le mois de septembre progresse de 36.22% par rapport à septembre 2014. Et au cumul progresse de 9.92%

Ä Attributions sociales et culturelles.

La trésorière présente les factures de septembre 2015.

Les œuvres sociales sont en positives de 32177€ au 30/09/2015.

Les frais de fonctionnement sont en positif 6992€ au 30/09/2015.

Le bon d’achat pour le noël des enfants d’un montant de 40 € sera distribué à partir du 2 novembre.

Le formulaire pour choisir entre un bon d’achat de 80€ ou le colis pour le noël salarié sera prochainement mit à disposition.

Ä Information et consultation sur l’ouverture des dimanches 2016.

La direction signale que le magasin sera ouvert 9 dimanches en 2016 :

La C.A.T réaffirme sa position de voire préserver ces jours de repos pour les loisirs et la vie de famille. Peut-on considérer qu’il y ait volontariat pour un salarié de travailler ou non ces jours-là quand celui-ci perçoit environ 1100€ par mois ? Car ce n’est pas par plaisir que les salariés sont prêts à sacrifier leur repos du dimanche, mais la faute à des salaires trop bas à Carrefour. Le danger est aussi à l’avenir que le travail des dimanches soit banalisé et ne soit plus majoré à 300% mais aux seuls 20% prévus par la convention de branche.

De plus cela impact tous les salariés et pas seulement les volontaires : la direction renforce les équipes le samedi après-midi, arrivage de double commande ce qui nuis au condition de travail, rayons détruit le lundi matin du aux économies de frais de salaire sur le personnel que la direction impose les dimanches.

La CAT ne cessent de le dire économiquement les ouvertures le dimanche n'apportent rien, si toute la grande distribution fermait, le client qui dépense 100€ le dimanche ne les dépensera pas le lundi.

Cette escalade d’ouverture des dimanches nuit gravement à la conciliation entre la vie professionnelle et la vie privée des salariés, et ce sans réelle justification économique.

Pour ses raisons la CAT donnera un avis défavorable.

Ä Information du bilan annuel 2014 du fond de solidarité.

La R.H informe les membres du C.E sur le bilan annuel 2014 du fond de solidarité.

Ä Présentation des orientations formation 2016/2017.

La RH informe les membres du C.E sur les orientations formations 2016/2017.

Ä Questions diverses.

La C.A.T demande qu’un rappel soit fait aux managers métiers concernant la pose des congés, à savoir que l’on codifie en 1er les CP, après le reste et que l’on ne met pas de la modulation dans les CP surtout quand on a assez de CP.

La C.A.T signale que pour les salariés à temps partiels travaillant sur 4 jour, la semaine d’ancienneté doit être posée sur 4 jours et non sur 5.

La C.A.T demande à connaitre le taux de personnes handicapé et le nombre au sein du magasin ?

La C.A.T signale que le poste de secrétaire de direction est un niveau 5 et non un niveau 4 conformément à notre convention collectif et que le poste d’assistante de direction n’existe pas

La direction suite à une polémique sur l’évolution d’un niveau 4 au bazar, signale que c’est elle qui décide, les salariés peuvent dire ce qu’ils veulent et si ca continue, elle ne ferra plus rien.

Vos élus C.A.T au comité d’établissement : Eric, Morgane, Jean-Christophe

Commenter cet article